kryeon JUIN JUILLET 2016

bienvenue0.gif Bienvenue-02 image by ducheminfabien

pleniluniotauro2011fd-1-1-1-1.png

 

                                                           

 

 

 

Kryeon - CINQ CONCEPTS POUR LES NOUVEAUX ÊTRES HUMAINS


Channelling présenté à Alberta, Canada, le 7 février 2016

Cette information est gratuite, vous pouvez la copier et la distribuer. Cependant, les droits d'auteur, le copyright, interdit sa vente sous quelque forme que ce soit.

Ce texte est adapté au lectorat, car l'ambiance ou l'énergie d'une canalisation en direct est différente.


CINQ CONCEPTS POUR LES NOUVEAUX ÊTRES HUMAINS


Salutations, chers Êtres Humains, je suis Kryeon du Service Magnétique.

Nous commençons par dire que le terme ou expression "service magnétique" est une métaphore, car c'est la "grille magnétique de votre planète" 

 

qui est la réalité. Vos corps physiques ne pourraient pas vivre sur cette planète, sans cette grille. Nous avons souvent mentionné que cette grille a dû être adaptée à la grande prise de conscience que vous avez effectuée, depuis 1987. Voilà pourquoi nous sommes ici, avec vous, depuis 1987.

Plusieurs Êtres Humains m'ont souvent posé cette question : « Kryeon, d'où viens-tu vraiment ? » Ce matin, je vous ai dit que je ne suis pas une entité différente de vous, puisque notre origine est la Source créatrice. 

 

Je représente la conscience pure de l'amour et de la compassion. Cette conscience qui vous parle par l'entremise de l'Être Humain qui est assis devant vous.

Est-ce trop inhabituel pour vous ? Trente ans après la mort de celui que vous appelez Jésus, Saul de Tarse était en prison. En réalité,

son nom était Paul. Il a écrit ce qui allait devenir les "Saintes Écritures". Dans la solitude et la pénombre de sa prison, des larmes coulaient sur ses joues, pendant qu'il écrivait des mots que tant de personnes allaient lire.

 

Ses écrits furent considérés comme "la parole de Dieu", mais ce n'est pas le cas. Il faisait du channelling, tout comme mon partenaire, sauf qu'il était seul et qu'il écrivait, alors que mon partenaire n'est pas seul et il parle devant un auditoire, au lieu d'écrire.

Avez-vous remarqué qu'à votre époque dite moderne, si un Être Humain assis sur une chaise - en face d'une audience - présente des messages de la source créatrice, au sujet du grand changement, plusieurs s'objecteront ? Ils diront : « Impossible ! »

 

C'est simplement une observation de notre part, non pas un jugement au sujet de vos croyances. Cependant, nous vous demandons d'utiliser votre discernement. Vous pouvez écouter ou lire ce message sans vraiment le ressentir

 

, mais vous pouvez aussi percevoir l'énergie d'amour et de compassion qui est adressée à chaque Être Humain. Si vous avez déjà conclu que rien d'inhabituel ne se passera, rien ne se passera, mais nous respectons votre choix.

Le questionnement des âmes expérimentées

Notre message de ce jour répondra à plusieurs questions que se posent les Âmes expérimentées. Des questions telles que : « Cher Esprit, dans cette énergie changeante et nouvelle, que pouvons-nous et que devons-nous faire pour l'améliorer ? Que pouvons-nous et que devons-nous faire pour en bénéficier personnellement ? Que se passera-t-il ? »

Puisque l'énergie change, comment pourrions-nous répondre à ces questions ? Vous évoluez dans votre temps linéaire. Donc, chaque pas en avant vous place dans une situation qui a changé. Vous expérimentez des situations que vous n'avez jamais vécues auparavant -

 

même dans vos vies dites antérieures. Il y a plein de nouveaux potentiels et ils changent sans cesse. Les changements que vous espérez ne se réaliseront peut-être pas, mais d'autres changements "sensas", non prévus ou inespérés se réaliseront peut-être. Puisque votre prise de conscience s'améliore, les potentiels changent. N'est-ce pas magnifique ?

Cependant, je peux vous parler de ce qui s'est passé sur d'autres planètes qui ont déjà vécu ce que vous expérimentez actuellement. Vous étiez là ! Votre Akash dit : « Ah ! Je suis une Âme qui a déjà vécu cette ou ces expériences.

 

» Vous commencez à accéder à vos archives Akashiques, mais ce n'est pas encore clair "comme de l'eau de roche", pour ainsi dire. L'humanité est prête pour un changement majeur, sur votre chère Terre-mère ! Comment vous joindre à cette énergie ? Regardons des manières de procéder. Voici quelques suggestions.

Cinq concepts

Je vais vous parler de cinq concepts qui sont un peu difficiles à intégrer et ancrer. Ce n'est pas une liste à suivre ni un ordre du jour. Toutefois, ils font partie des premiers pas d'un enfant qui apprend à marcher.

Le premier

Prendre conscience. Vous croyez fermement à la gravité, même si vous ne l'avez jamais vue. Elle a toujours été là, invisible. Vous n'y pensez même pas, tellement elle est évidente. C'est de la routine. Quand vous étiez enfant, vous avez peut-être cru à la fée des dents et au père Noël. 

 

C'étaient des croyances, invisibles, mais la gravité est invisible et réelle. C'est une prise de conscience, au lieu d'une croyance. Les croyances sont hypothétiques. Parfois elles sont réelles et parfois elles ne le sont pas.

Nous vous disons que l'énergie dans laquelle vous fonctionnez actuellement est très différente de celle que vous avez connue. Est-ce une prise de conscience ou une croyance ? À vous de choisir. Avec le temps, la prise de conscience de cette énergie nouvelle deviendra aussi "normale" que la gravité. L'ancienne énergie ne reviendra plus jamais. Tout cela fait partie du nouveau plan.

Chers Êtres Humains, si vous ne prenez pas conscience de la réalité de ce grand changement et de la nouvelle énergie, vous ne serez pas en mesure de faire quoi que ce soit d'autre. Il faut toujours commencer par le premier des cinq concepts. 

 

Ce changement est dynamique. Lorsque vous lisez une nouveau livre, vous effectuez un changement chaque fois que vous tournez la page. Vous pouvez faire un pas en arrière, afin d'éclaircir un point, mais le changement se poursuit, car vous revenez à la page où vous étiez rendus.

Le deuxième

Après avoir pris conscience du grand changement, il faut accepter de vivre et expérimenter les changements qui vont se présenter à vous. Parfois, vous avez un pot de changement dans les mains, mais vous n'osez pas l'ouvrir, de peur que des choses changent votre train-train quotidien. Vous voulez du changement sans vraiment changer

 

. Les changements qui se présentent ne vont peut-être pas dans la direction que vous aviez prévue. Si c'est le cas, quelle est votre attitude ? Est-ce que cela vous incite à découvrir un monde inconnu, ou est-ce que cela crée de la peur ?

Si un enfant ne s'aventurait pas en terrain inconnu, d'une manière audacieuse, sans être téméraire, comment deviendrait-il mature ? Il doit éventuellement sortir de son carré de sable ou de sa maison de poupées, n'est-ce pas ? Vous n'avez pas besoin de commencer par un changement radical. Petit à petit, l'oiseau fait son nid, 

 

 

selon l'un de vos adages populaires. Avez-vous peur de construire un nouveau nid qui serait peut-être adapté à la nouvelle énergie et au grand changement ? Qui sait, votre vie quotidienne ressemblerait peut-être à une sorte de "mini paradis terrestre" ? Qu'avez-vous à perdre ? Tenter l'expérience ou rester comme avant ?

Regardez la numérologie de ces choses. Le 1 est toujours un nouveau départ, c'est facile. Le 2 traite souvent de la dualité et celle-ci est souvent la peur du changement. Vous ne voulez pas que le centre de votre réalité se déplace trop, n'est-ce pas ? C'est souvent une question de survie entre la lumière et l'obscurité. Vous avez appris à vivre dans la dualité ombre/lumière, et vous tolérez cette situation.

Oui mais... Voilà que l'Esprit arrive, et il vous pousse un peu vers la possibilité d'avoir plus de lumière. Ceci réduira l'obscurité, dans vos vies. Beaucoup de choses vont commencer à changer. Qu'allez-vous choisir ? Prise de conscience ou croyance ? Acceptation ou refus ? La prise de conscience et l'acceptation du changement sont les deux premiers concepts.

De notre côté du voile, nous vous regardons et nous voyons que tout ce que vous vivez vous porte à laisser aller des vieilles habitudes. Après tout, elles ne sont que des habitudes. Imaginez une personne qui peut voler comme un oiseau, mais elle préfère marcher tout le temps. Elle aimerait bien s'envoler, mais elle n'ose pas prendre ce risque. L'oiseau n'est pas toujours en vol, mais il le fait chaque fois où c'est nécessaire.



Le troisième

Les trois derniers concepts sont plus terre-à-terre, moins ésotériques, mais ils sont difficiles à appliquer... Partout, toujours, en tous lieux et en toutes circonstances. Si vous choisissez de prendre conscience et de permettre, vous ferez un pas de géant. Nous allons vous parler de la "tolérance ou de la compassion", selon votre choix des expressions ou des mots [NDIT - Non pas de l'esprit de sacrifice]. Est-ce que

 

"Être et permettre" s'applique seulement à vous ? Si non, permettez-vous que les autres fassent la même chose. Si vos vérités individuelles sont totalement différentes de celles d'un autre Être Humain, allez-vous lui permettre d'Être, sans "réagir" ?

Imaginez que vous roulez en auto et qu'un automobiliste vous coupe le chemin ! En outre, il vous klaxonne, agit comme un idiot et crie en votre direction. Comment vous sentiriez-vous ? Serait-il possible de rester compatissant, dans un tel scénario ? 

 

La réponse est, oui ! Tout d'abord, ne permettez pas que la colère, la frustration et la peur bloquent votre intelligence innée. Est-ce qu'il y a une loi universelle qui dit que vous devez immédiatement vous mettre en colère ?

Qui sait, votre attitude compatissante, non agressive, va peut-être désarmer cette personne, car vous ne répondez pas à l'épée par l'épée. Imaginez que ce cher Être Humain vit actuellement dans une situation infernale. Si vous ralentissez et lui donnez plus d'espace pour circuler, afin qu'il puisse reprendre le contrôle de soi, en plus de votre attitude non agressive, aurez-vous l'impression de vous soumettre à un tyran ?

 

 

Aurait-il l'impression que vous êtes une personne froussarde, une "mitaine pas de pouce" ? Vous aurez peut-être apporté un baume divin, dans la vie de cette personne. Que préférez-vous, vivre ce qu'il vit ou être une personne compatissante ?

Dans vos vies quotidiennes, vous vivez des situations blessantes, avec votre famille, votre parenté, vos amies et amis, et même avec des étrangers. Si je vous dis que ces personnes vivent à peu près la même chose que vous, d'une manière différente,

 

selon leurs vérités individuelles, me croirez-vous ? Cela fait "naturellement" partie de vos rôles d'Êtres Humains - pour ainsi dire ! Si la compassion était ajoutée à chacune de ces situations, de part et d'autre, que se passerait-il ?

Est-ce que les relations humaines dites "naturelles" seraient améliorées ? N'oubliez pas que les jours où vous serez dans une situation abracadabrante, les autres devront saupoudrer de la compassion et vice-versa ! Dans une situation où règne la compassion, 

 

les blessures profondes sont éliminées, car vous dites : « Ah ! Maintenant je comprends, au lieu de "Ah, je pensais que..." ! » Je "pense" que je n'ai pas besoin de vous faire un dessin de ce que je veux dire, n'est-ce pas ?

L'action de compassion provient d'un cœur aimant et tolérant. C'est la force de la sagesse. Maintenant, certains d'entre vous ont besoin d'entendre ceci : « La compassion n'est pas de la faiblesse ! » Les maîtres qui ont marché sur cette planète étaient compatissants. Ils diffusaient de la compassion. La compassion est la force.

 

Est-ce que ces maîtres ont eu des maladies et des accidents ? La compassion crée la synchronicité qui fait que vous êtes toujours au bon endroit et au bon moment. Si je vous dis que la chance et le hasard n'existent pas, mais que la synchronicité existe, me croirez-vous ? Vous pouvez contrôler votre réalité.

C'est une belle option, n'est-ce pas ? Lorsque vous cheminez dans la compassion, tout change. En numérologie, le 3 est un catalyseur ou un activateur. Si nous y ajoutons la compassion, nous aurons des situations agréables, au lieu des dites malchances. Votre entourage aimera votre présence. C'était le numéro trois.

Le quatrième

Parlons de la vision ou perception de l'esprit, de ce que vous appelez dieu [NDIT - Je l'interprète dans le sens de "esprit ; principe de la vie incorporelle de l'homme", corps-âme-esprit]. Est-il possible de voir dieu en tout choses, visibles et invisibles, même dans l'obscurité ?

La compassion est une chose, mais la vision spirituelle vous fait voir la source créatrice en toutes choses, incluant les Êtres Humains - évidemment

 

! L'Être Humain qui vous a coupé la route a aussi une "divinité intérieure". La compassion, jumelée à votre vision spirituelle vous ferait dire : « Cet Être Humain n'a pas encore pris conscience du fait qu'il est divin, qu'il a une divinité intérieure. » Est-ce possible ? Si oui, que choisissez-vous ? Vous pourriez devenir comme les maîtres qui ont marché sur votre chère Terre-mère.

Ces concepts ne se réaliseront pas instantanément. Il faudra du temps et de la pratique. Il faut commencer par le premier pas, c'est-à-dire, accepter le fait que votre vie quotidienne va changer, au fur et à mesure de votre progression.

 

Ne vous laissez pas décourager par quelques faux pas et frustrations, car cela fait partie de l'apprentissage. Vous ne faites pas d'erreur, vous apprenez. Lors de ces contretemps, s'il vous plaît, n'allez surtout pas vous sous-estimer !

Un jour viendra où vous verrez la lumière divine partout où votre regard se portera. Votre perception sera totalement différente. Vous serez portés à faire une accolade chaleureuse aux Êtres Humains, aux arbres, etc. Est-ce trop étrange pour vous ?

 

Pourquoi ne pas commencer par voir la beauté en tout ce qui est, au lieu du jugement et de la critique ? La plus grande force que vous pouvez avoir, à titre d'Être Humain, est de voir Dieu chez les autres. L'impression de faire partie de ce merveilleux système d'amour inconditionnel vous submergera parfois dans la joie et l'allégresse. C'est très différent de ce que vous avez appris et vécu.

Le cinquième

En numérologie, le 5 signifie le changement. C'est l'attribut le plus difficile, car il exige de la patience. Les Êtres Humains veulent que tout ce qu'ils espèrent se réalise immédiatement. Je connais les attitudes innées des humains.

 

Nous en avons souvent parlé. L'enfant à toute la vie devant lui, mais il court sans cesse. Bref, je vous dis que vous devrez souvent "prendre le temps de prendre le temps" ! Permettez que la synchronicité agisse, car il y a des choses qui doivent changer, avant que vos souhaits puissent se réaliser. Détendez-vous, relaxez !

Ces choses qui doivent changer, celles que vous pensez n'avoir aucun contrôle sur elles, seront changées par les potentiels que vous avez créés avec votre synchronicité. Vous devrez porter attention aux sentiments de frustration et à la colère.

 

 

La patience sera de mise. Il y a des années et des années, quand j'ai commencé à discuter avec mon partenaire, nous avons parlé du billet de train que vous avez mérité et payé, mais, au lieu d'attendre paisiblement à la gare, vous êtes debout sur les rails du chemin de fer et un peu impatients. Le train s'en vient, mais vous ne savez pas à quel moment précis il entrera en gare. Tout vient à point à qui sait attendre - selon l'un de vos proverbes.

La patience spirituelle ou métaphysique est en or. Ces cinq concepts sont nécessaires, si vous voulez continuer votre progression, mais ils doivent être créés ou complétés, selon ce que vous avez déjà acquis. Vous n'êtes pas nés avec ces cinq concepts "en poche", pour ainsi dire. Ils ne sont pas faciles, mais réalisables !

Commencez par réaliser le premier. Ensuite, passez aux quatre autres, selon la synchronicité. Ne vous concentrez pas sur l'un de ces quatre concepts en particulier

 

. Observez et prenez conscience de votre progression. Ne vous en faites pas si d'autres semblent progresser plus rapidement que vous. Ils ont peut-être osé explorer plus loin dans leurs vies dites antérieures. Chacun de vous est unique. Ne vous comparez pas aux autres, et ne vous sous-estimez pas.

Vous avez tendance à vous rassembler et à homogénéiser le tout dans une liste. Ensuite, si vous ne fonctionnez pas selon cette liste, vous n'êtes pas dans le bon chemin. Vous ne pouvez pas procéder de cette manière avec ces cinq concepts, car vous êtes des âmes individuelles. Il faudrait une liste différente pour chaque âme individuelle, ce qui est "scientifiquement impossible", selon l'un de vos dictons.

Saviez-vous que ce que vous avez fait lors de votre dernière dite réincarnation a un impact sur votre incarnation actuelle ? Tout ceci aura un rapport avec ces cinq concepts. La synchronicité ne peut pas mentir. Si vous avez l'impression de faire du rattrapage,

 

ne vous en faites pas, car vous vous êtes probablement amusés comme des enfants, pendant que d'autres travaillent d'arrache-pied. Bref, procédez selon votre rythme individuel, sans vous comparer aux autres.

Je répète que vous êtes prêts pour ces cinq concepts, car vous avez réalisé ce grand changement, et ceci a apporté de nouvelles énergies, de nouveaux potentiels. Votre Divinité intérieure ou votre Esprit est la Source créatrice, que vous me croyiez ou non. Ce n'est que le début d'une aventure incroyable et bien méritée. Et voilà !

Nous sommes en amour avec l'humanité, car nous avons vu ce que vous avez fait et ce que vous faites encore !

Kryeon


Vous pouvez diffuser librement cette interprétation/traduction, à condition que ce qui suit soit inclus et que la présentation ne soit pas modifiée.

Interprétation et traduction québécoise de ; JM

 

 

 

 

 BERNIE - L'OISEAU QUI AVAIT PEUR DE VOLER

 


Pour les enfants de tous âges - Dallas, Texas 1998

Commentaire de Lee Carroll - Depuis quelques années, beaucoup de gens me demandent s'il serait possible de canaliser Kryeon pour les enfants. Puisque toute la question des enfants indigo fut d'abord publiée dans un de ses livres (tome IV, Partenaire avec le Divin), il semblait normal que celui-ci le désire et puisse le faire.

Ainsi, pour tous ceux qui l'ont demandé, nous présentons un des deux channelings enregistrés il y a plusieurs années, en présence des enfants, au cours d'un séminaire de Kryeon au Texas. À cette occasion, la salle était pleine de jeunes de trois à douze ans. Il y avait également quelques bébés, ainsi que plusieurs parents et aînés qui tenaient eux aussi à être là. La présentation débute par mon introduction, puis Kryeon commence en s'adressant directement aux enfants. Vous êtes les premiers à lire ce channeling qui avait été enfoui tout ce temps, au fond d'un tiroir et qu'on a récemment découvert et transcrit.

Les propos de Lee aux enfants

Bonjour, les enfants ! Bienvenue ! Je remarque que le plus jeune a environ deux mois et le plus âgé, soixante-quatorze ans. Ne levez pas la main si vous êtes le plus âgé, je sais qui vous êtes (rires) ! C'est un événement rare ! Ça m'est arrivé une seule fois, et j'imagine facilement qu'un jour ce court channeling sera partie intégrante d'un livre.

 

Toutefois, si nous faisons ça seulement une fois par année, il pourrait se passer des dizaines d'années avant qu'on puisse créer un livre (rires) ! Si vous êtes ici et que vous avez de neuf ans à vingt ans, 

 

 

je suis désolé que vous ayez dû venir à ce channeling destiné aux enfants, puisque nous savons tous que vous n'en êtes plus, n'est-ce pas ? (Petits clins d'oeil). Mais ceci est vraiment pour nous tous, bien que les enfants soient ici, seulement pour ça. (Un enfant pousse un cri strident. Lee s'arrête et le regarde) Parfois, je me sens exactement comme toi ! Mais je ne peux pas faire comme toi ! Les grands m'en empêcheraient !

D'accord, ça, c'est juste pour vous. Je ne sais pas si vous savez ce que c'est que le channeling ; ce n'est pas bizarre et ça ne donne pas la chair de poule, parce que même vous, vous le faites quelquefois, mais vous ne voulez pas l'admettre. Je sais que vous le faites lorsque vous parlez à vos anges et qu'ils vous donnent des réponses. Même que certains d'entre vous voient les anges, mais n'en parlent pas aux adultes. 

 

Voici ce qui va se passer maintenant. Je suis Lee Carroll, c'est mon nom, et je vais me mettre en contact avec un ange nommé Kryeon. Peut-être que vous ne verrez pas l'ange, ni ses grandes ailes, ni autre chose du genre, mais je vais fermer les yeux,

 

 

et cet ange spécial va m'envoyer un message spécialement pour vous. Vous avez sûrement déjà entendu le nom de Kryeon, puisque toutes ces grandes personnes sont ici avec vous. En fait, ce sont elles qui vous ont emmenés ici. Mais ce moment vous appartient, alors faites semblant qu'elles ne sont pas dans la salle. Il s'agit de l'ange spécial, Kryeon, et de son message spécialement pour vous. Vous n'aurez pas besoin de fermer les yeux quand je fermerai les miens. En fait, vous n'avez rien à faire, mais je vous invite à regarder et à écouter, tout simplement. Quand Kryeon arrivera, il pourrait bien y avoir une histoire pour vous... Voyons ce qui va se passer.

(Le silence s'installe)


BERNIE - L'OISEAU QUI AVAIT PEUR DE VOLER


Kryeon,

Salutations, chers amis, et vous, les tout-petits, je suis bien Kryeon, du Service magnétique !

Ne vous laissez pas tromper, car je suis vraiment un ange, et pour vous, j'ai quelque chose de différent des autres grandes personnes présentes ici ; en fait, je n'ai jamais, jamais été un être humain ! Même si c'est difficile à expliquer, cela veut dire que je peux ressentir les choses comme un enfant. Cela veut dire aussi que je peux comprendre ce que vous pensez et que, pour cette raison, je peux mieux vous aimer et vous aider !

Avant de commencer notre histoire, nous allons nous adresser à ceux qui sont juste un peu plus âgés que vous, présents dans cette salle ou en train de lire ces mots dans un livre qui sera imprimé un jour. Patientez quelques instants pendant que je leur parle. Ensuite, nous commencerons vraiment notre histoire.

À vous, très chers, qui n'êtes plus des enfants, mais qui pouvez vous souvenir de l'avoir été il y a quelques années, j'aimerais rappeler quelque chose. Quand vous étiez petits et que vous regardiez les adultes, peut-être avez-vous vu en eux une chose dont vous n'avez jamais parlé, parce que c'était trop secret, mais je sais ce que vous avez pensé à ce moment-là. Vous les regardiez en vous disant, « Je ne veux pas devenir comme ça parce que les adultes ont perdu leur plaisir de vivre ! Ils ne rient plus. Ils ne savent plus jouer.

 

» Alors, mon message pour vous est le suivant : Ne perdez pas les plaisirs de l'enfance, car le plaisir des petits qui sont assis ici est si précieux ! C'est un catalyseur d'illumination ! Il peut avoir été retenu pendant toute votre vie. Pourtant, vous pouvez encore jouer ! Ceci est un moment précieux pour vous. C'est aussi un moment où vous pouvez oublier ce plaisir. C'est votre choix !

Les adultes ont l'habitude de répéter, « Quand j'étais enfant, je parlais et pensais comme un enfant, mais quand j'ai grandi, j'ai mis de côté les choses enfantines. » Aujourd'hui, nous vous le disons, « Ne rangez pas l'enfant dans un placard ! Conservez le plaisir de vivre qui sera toujours là, c'est le secret pour trouver l'ange invisible qui habite en vous. »

Maintenant, à nous, les tout-petits ! Je vais m'adresser à vous comme un ange, je vais vous envoyer un message que même les grandes personnes n'ont encore jamais entendu. Saviez-vous, les enfants, que les anges ne devenaient jamais des adultes ? C'est la vérité ! Ils ont toujours le même âge. Les adultes voient les grands anges, 

 

 

et ils pensent qu'ils sont des anges adultes, mais ce n'est pas vrai. Ils restent toujours des enfants dans de grands corps. Ils ont toujours le même âge. C'est un peu comme un secret, mais je pense que vous savez tout ça, n'est-ce pas ? Nous avons autre chose à vous confier : il y a un ange près de vous sans arrêt. Le saviez-vous ? Vous pourriez répondre, « Je n'ai jamais vu mon ange. Qu'est-ce que tu veux dire, Kryeon ? » Je vais vous l'expliquer.

Je vais vous raconter une histoire à propos d'une petite créature qui avait le même problème. Elle disait, « S'il y a une chose que je n'ai jamais vue, alors comment est-ce que je peux savoir qu'elle existe vraiment ? »

 

 

C'est une histoire sur les choses invisibles, spécialement pour vous. Cet ange, Kryeon, qui est en train de vous parler, et qui est aussi un enfant, peut raconter ces histoires avec l'aide de Lee, son partenaire, qui, lui aussi, n'a jamais grandi (rires).

Nous allons vous raconter l'histoire de Bernie, cet oiseau qui avait peur de voler. Nous voulons vous narrer comment ça s'est passé, parce que c'est une histoire merveilleuse que tout le monde connaît au pays des oiseaux. Tous les oiseaux s'en souviennent d'ailleurs.

Bernie avait grandi dans un nid très haut perché. Peut-être savez-vous comment les oiseaux apprennent à voler ? C'est plutôt spectaculaire, et ça fait peur, aussi ! Quand les enfants oiseaux sont prêts, maman et papa oiseaux les poussent hors du nid au moment où ils ne s'y attendent pas ! Le saviez-vous ?

 

 

Les oiseaux tombent tout naturellement, mais très vite ils savent qu'ils doivent étendre et commencer à battre les ailes. Et lorsqu'ils le font, soudain le vent se met à les soulever et, hop les voilà en train de monter ! C'est un peu dur de tomber jusqu'au moment d'étendre les ailes pour voler, mais maman et papa oiseaux ne peuvent pas leur apprendre à voler quand ils sont dans le nid. Pensez-y un peu ! On ne peut pas vraiment voler dans un petit nid !

Mais Bernie ne voulait rien savoir de tout ça. Il avait vu sa soeur, au moment où on l'avait poussée hors du nid très tôt un matin, et il l'avait regardée tomber, tomber, tomber, et encore tomber. Mais à la toute dernière seconde, elle avait déployé ses ailes

 

 

et s'était mise à battre des ailes comme une désespérée. Finalement, elle s'était envolée ! Mais Bernie avait eu l'impression qu'avant de savoir quoi faire, elle avait failli s'écraser au sol, et il avait pris peur. Il ne voulait pas entendre parler de voler ! Il se disait, « Je ne vois pas pourquoi je devrais voler ! Il y a quelque chose qui ne va pas, dans toute cette histoire. »

Bernie arriva à convaincre son frère Bobbie que tout ça, c'était stupide. Bobbie non plus ne voulait pas apprendre à voler, alors il alla en parler à sa maman. Il lui annonça qu'il ne voulait pas voler parce qu'il avait peur et qu'en fait il n'en avait vraiment pas besoin

 

 

, parce que dans le nid, c'était chouette, et que c'est là qu'il voulait rester ! Sa maman le regarda bien dans les yeux, puis aussitôt le poussa hors du nid ! Bobbie tomba, tomba, et juste au bout de la chute, il ouvrit les ailes, puis battit des ailes encore et encore, et prit enfin son essor.

Bernie avait tout vu. Il était le plus jeune, ayant éclos au moins deux minutes après tous les autres, et il savait qu'il serait le prochain à devoir apprendre. Il se disait, « Tant pis si mon frère et ma soeur ont vécu ça ! Personne ne me poussera hors du nid parce que je n'ai pas besoin de voler. Ce n'est pas pour moi ! » Il dut mijoter un plan.

Une nuit où tout le monde dormait, il trouva une ficelle. C'était quelque chose que papa avait apporté dans le nid pour le consolider. Parfois, lorsqu'on construit un nid, on utilise toutes sortes de matériaux pour le renforcer, 

 

 

et Bernie avait trouvé une ficelle au milieu des branchages et des pailles dont était fait le nid. Il décida d'attacher un bout de cette ficelle à sa patte, et l'autre bout à une partie solide du nid : ainsi, quand sa maman le pousserait hors du nid au moment le plus inattendu, il ne tomberait que de quelques centimètres et cela le sauverait de la chute. (Les enfants rient.) Hi ! Hi ! C'était un bon plan !

Le problème, c'est que Bernie n'était jamais allé à un camp scout pour oiseaux. Alors il ne savait pas bien faire les noeuds d'oiseaux ! Du mieux qu'il put, il fit un nœud qu'il pensait solide et qu'il s'arrangeait pour cacher en faisant toujours face à sa maman lorsqu'elle s'approchait. Bien sûr, la nuit suivante, pendant qu'il dormait, sa mère le poussa hors du nid !

Ça a marché ! Il passa par-dessus bord, et la ficelle tint bon. Il était là, suspendu à quelques centimètres dans les airs. Il faisait plutôt sombre, et maman, pensant que son Bernie était en train d'apprendre à battre des ailes et à voler, se recoucha.

 

 

Bernie resta suspendu en silence, se pensant très brillant. À l'aide de son bec, il grimpa le long de la ficelle et retrouva sa place toute chaude dans le nid. Il était si heureux de n'avoir pas eu à tomber et à voler comme son frère et sa soeur ! Puis il se rendormit.

Le lendemain matin, quand sa maman se réveilla, elle le vit encore dans le nid, avec la ficelle et tout, et lui demanda, « Bernie, qu'est-ce que tu fais ici ? » De son bec, elle montrait la ficelle qu'il avait oublié d'enlever de sa patte, et elle était fâchée. « Je crois qu'il est grand temps que papa s'en mêle, s'exclama-t-elle. Tu vas l'entendre ! »

Bernie se disait, « Quel idiot ! J'ai oublié d'enlever la ficelle ! Maintenant, c'est papa qui va s'en mêler. Sapristi ! »

Eh oui ! Finalement, papa revint au nid. C'était un très grand oiseau couvert de nombreuses plumes. Il lui faisait un peu peur à cause de sa taille. Mais c'était un bon père très aimant, et il demanda à Bernie, « Alors, qu'est-ce qui se passe ? Tous les oiseaux volent, tu n'as qu'à regarder autour de toi ! Tout le monde vole. C'est ça être un oiseau ! Et tu dois apprendre ! Pourquoi ne veux-tu pas voler ? Pourquoi ? »

Bernie réfléchit un instant et répondit, « J'ai peur, papa. »

« Pourquoi as-tu peur ? » lui demanda son père. « Regarde ta soeur, ton frère, ta maman et moi, nous volons tous. Jette un coup d'oeil alentour ! Tes amis volent... Les oiseaux volent, Bernie, et tu es un oiseau. »

« J'ai peur, papa, parce que là, il n'y a rien ! Tu parles de l'air qui est censé soulever nos ailes. Il est invisible. Et puis, ça risque de rater ! As-tu vu mon frère et ma soeur, quand ils sont tombés ? Il s'en est fallu de peu qu'ils ne se tuent ! »

Son père réfléchit un instant. « Même si tu ne peux pas voir l'air, Bernie, il passera sous tes ailes. Tout ce que tu as à faire, c'est de les déployer pendant que tu descends, et l'air va te ramasser. C'est ainsi que nous faisons tous pour voler. C'est invisible, mais ça existe vraiment. »

Bernie répliqua, « C'est juste de la magie. On ne peut pas voir l'air, tu ne peux pas affirmer qu'il y a de l'air, parce que tu ne peux pas le voir. Il n'est pas là. Peut-être bien que la magie, ça marche pour toi, pour maman, pour mon frère et ma soeur, mais moi, il faut que je le voie avant de pouvoir y croire. L'air est invisible. Comment puis-je savoir que tu n'es pas en train de me jouer un tour ? Je ne sais pas comment vous volez, mais l'air, ça n'existe pas, parce que je ne peux pas le voir. »

Bernie fit une pause, puis continua. « Papa, voilà ce que j'ai trouvé. Regarde, pourquoi faut-il que je vole ? J'ai envie de créer une nouvelle espèce d'oiseaux qui s'appellerait l'oiseau-marcheur (rires). Pourquoi faut-il que je sois comme tout le monde ? 

 

 

J'aurai une vie agréable. Je descendrai en marchant le long du tronc d'arbre, je trouverai les vers de terre, puis je remonterai au faîte de l'arbre. J'aurai une vie agréable. Quelque part, je me trouverai une femme oiseau-marcheur et nous aurons des enfants oiseaux- marcheurs. Une nouvelle espèce naîtra. Un jour, ils regarderont en arrière et proclameront : C'était le commencement de la grande espèce nommée l'oiseau-marcheur. »

Le père de Bernie le regarda pendant très longtemps. Il marmonna tout bas, « Oiseau-marcheur ? » Il roula des yeux et dit, « D'accord, Bernie, j'ai l'impression qu'il est temps que Sigg t'examine. »

« Qui c'est, Sigg ? » demanda Bernie après une hésitation.

« Eh bien, c'est le docteur spécialiste du cerveau chez les oiseaux (rires). Nous allons devoir aller le chercher pour qu'il te voie. Mais, Bernie, l'oiseau docteur du cerveau est très susceptible. Quand il viendra, ne l'appelle pas "docteur Cervelle d'oiseau" (rires) ! Fais attention de bien l'appeler Monsieur l'Oiseau, docteur du cerveau. Aucun docteur ne veut qu'on l'appelle, docteur Cervelle d'oiseau. » (Rires)

« Papa, ça m'est égal ce que le docteur Sigg va me dire. Personne ne peut me convaincre que l'air existe pour vrai. Je ne peux pas le voir. »

Alors, tout arriva. Au beau milieu de la nuit, une fois Bernie endormi, sa mère s'approcha de lui sans faire de bruit et, tout doucement, rongea la ficelle qu'il portait encore pour être en sécurité. Puis elle le poussa hors du nid ! Tout s'est passé très vite ! Il tombait, tombait, et c'était une expérience horrible ! Il était terrifié et se sentait glacé d'effroi.

 

 

Il regardait défiler près de lui l'écorce de l'arbre et voyait le sol filer vers lui à toute allure. Il se disait, « Je dois déployer mes ailes, mais je ne crois pas à l'air. Je ne peux pas y croire parce que ce n'est pas réel. Je ne peux pas le voir. Je ne peux pas y arriver ! »

Effectivement, comme prévu, il ne déploya pas ses ailes, piquant droit vers le sol, sachant qu'il allait se retrouver bec le premier et finir enfoncé comme un piquet... Les pattes pointées en l'air ! Il allait finir sa vie pétrifié, le bec planté dans la terre. Personne ne serait capable de le sortir de sa fâcheuse position, et il deviendrait une statue dans le parc.

 

 

Il était bien au courant de ce que les oiseaux faisaient aux statues d'humains dans les parcs, et il ne pouvait s'empêcher de se demander ce que les humains feraient à une statue d'oiseau ! Soudain, Bernie se réveilla. Ce n'était qu'un rêve (rires) ! Quel cauchemar !

Hum ! Hum !

Le matin suivant, Bernie se réveilla comme d'habitude. Effectivement, Sigg, l'oiseau docteur du cerveau, était là. Il était bien à l'heure.

« Bonjour, Bernie », lança-t-il.

« Bonjour, monsieur le docteur Cervelle d'oiseau ! »

« Je m'appelle Oiseau, docteur du cerveau, dit Sigg. Ne l'oublie pas, fiston ! »

« D'accord, docteur Cervelle d'oiseau. »

« BERNIE ! » s'exclama le docteur.

Bernie dit : « Désolé ! Désolé ! » Mais il ne l'était pas ! (Les enfants rient.)

« Bernie, de quoi as-tu peur ? » demanda le docteur avec sincérité.

Bernie dut encore s'exécuter. « Je n'arrive vraiment pas à croire à l'air ! Je n'arrive pas à le voir non plus. Je sais que vous volez tous... Hop, hop, hop ! (Bernie se moquait de ceux qui volent.) Mais ça ne marche tout simplement pas pour moi parce qu'il faut que je le voie, monsieur le docteur Cervelle d'oiseau... Monsieur ! »

Sigg se renfrogna encore devant cette gaffe délibérée. Bernie s'amusait follement, sachant fort bien que le docteur Sigg n'aimait pas être appelé Cervelle d'oiseau

 

 

. Pourtant, chaque fois qu'il s'adressait à lui, Bernie répétait "docteur Cervelle d'oiseau, Monsieur". Ça minimisait les choses. D'une certaine façon, ça lui plaisait assez.

Sigg dit à Bernie : « Bernie, tu as peur parce que tu ne peux voir l'air. Mais de quoi as-tu vraiment peur ? »

« Bien... Docteur Cervelle d'oiseau, Monsieur, j'ai peur de tomber et de m'écraser contre le sol, qui a l'air de se précipiter trop vite vers les oiseaux quand ils tombent de leur nid. J'ai peur ! » Bernie trouvant que c'était là une question stupide, il donna une sorte de réponse stupide.

« Qu'est-ce qui fait tomber les oiseaux, exactement ? » demanda Sigg à son jeune élève.

« Bien, hum, j'imagine que c'est la gravité », déclara-t-il.

« Hum... la gravité. » Sigg fit une pause. « Tu sais, Bernie, tu ne peux pas vraiment voir la gravité maintenant, n'est-ce pas ? »

Bernie réfléchit un peu. « Bien non, c'est vrai, je ne peux pas la voir. »

« Mais tu crois à la gravité ? Montre-la-moi ! »

Bernie se concentra, puis ajouta, « Hé bien, je peux vous montrer la gravité. Si je saute hors du nid, je cours vers ma mort. Ha ! Ha ! C'est ça, la gravité ! » Il était tout fier d'avoir répondu à cette question difficile.

« C'est exactement ça ! C'est tout à fait vrai, s'exclama le docteur ! Tu peux prouver que ça existe aussitôt que tu sautes hors du nid. Bernie, tu peux aussi prouver que l'air existe quand tu sautes hors du nid, parce que l'air est là exactement comme la gravité. Tu ne peux pas le voir, mais il est vraiment là. »

Bernie n'aimait pas le tour que prenait cette conversation. Sigg, de son côté, avait terminé sa consultation, alors il partit... Par la voie des airs. Au lieu de prendre son essor vers le ciel, il sauta hors du nid, s'élança vers le bas en piqué, comme s'il tombait, en criant en direction de Bernie.

« La gravité, Bernie ! » criait-il en tombant droit vers le sol. « L'air, Bernie ! » ajouta-t-il au moment où il se redressait, les ailes toutes déployées. Puis, tout doucement, il disparut au loin. On pouvait entendre le docteur Cervelle d'oiseau chanter en s'envolant : « Les deux sont invisibles, mais les deux sont réels. »

Bernie resta longtemps immobile. Il réfléchissait, sans arrêt. Finalement, il conclut : « Vous savez, monsieur l'Oiseau docteur du cerveau a raison. Ce n'est pas parce que je ne peux pas voir quelque chose que ça n'existe pas. La gravité est toujours là. Peut-être que l'air aussi. C'est de ça que j'ai vraiment peur ! Je ne pourrai pas le savoir tant que je n'aurai pas essayé. »

Sigg, l'oiseau docteur du cerveau, avait fait prendre conscience de ceci à Bernie : il est intéressant qu'il existe quelque chose d'invisible, comme la gravité ; mais vous devez savoir que ça existe, sinon la chute pourrait vous tuer. Il avait fait remarquer que Bernie ne pouvait pas croire en quelque chose d'aussi merveilleux que le vol, qui utilisait de l'air invisible.

 

 

Bernie comprit que ce dont il avait vraiment peur, c'était la gravité ! Peut-être l'air invisible serait-il comme la gravité invisible, mais est-ce qu'il le sauverait ? Bernie décida de voler le lendemain. Il allait être courageux et l'annoncer à tous les oiseaux de la forêt et dans tous les autres nids. Il l'annoncerait même à tous les bébés oiseaux qui le regarderaient : « J'vais l'faire ! J'vais l'faire ! »

Le lendemain matin, Bernie se tenait sur le rebord du nid. Comme tous les habitants des nids étaient au courant de son problème, il y avait un gros rassemblement. C'était comme chaque fois que l'oiseau docteur du cerveau rendait visite à un oiseau : tout le groupe le savait. Ça, ce sera le sujet d'une autre histoire.

Bernie se tenait donc bien droit. Encore une fois, il clama à la ronde qu'il était temps de faire confiance à cette chose invisible qui s'appelait l'AIR ! Il parla longtemps de la foi et des choses invisibles, puis, courageux et solennel, il se lança dans l'air léger et commença son plongeon hors du nid !

Il se retrouva immédiatement suspendu quelques centimètres plus bas, ayant oublié de dénouer la ficelle (rires) ! Bernie était très gêné et humilié. La forêt entière était morte de rire. Même les non-oiseaux riaient, les souris et les écureuils aussi. L'écho de la forêt résonnait à ses oreilles : « L'oiseau- marcheur, le grand oiseau-marcheur ! » Alors, il sut que tout ce qu'il avait raconté avait été répandu alentour. Il fallait corriger le tir.

Il grimpa le long de la ficelle, la rongea pour s'en libérer, prit une autre bouffée de cette chose invisible appelée air, et regarda alentour. La forêt avait retrouvé son silence. Les bébés oiseaux ne font pas ça d'eux-mêmes, vous savez ! Ils sont habituellement surpris dans leur sommeil et jetés hors du nid au moment où ils s'y attendent le moins.

 

 

Ils ne le font jamais d'eux-mêmes. D'une certaine manière, les autres oiseaux savaient que ce qu'ils voyaient était inhabituel. Les adultes se souvenaient de ce que ça leur avait fait la première fois. Bernie, l'oiseau qui hésitait à voler, le fondateur de la nouvelle espèce "l'oiseau-marcheur", se préparait à se jeter en bas du nid, cette fois-ci sans ficelle !

Il se mit à descendre. La peur s'empara de lui aussitôt, alors qu'il tombait à pic vers le sol. Ce n'était pas un rêve. Cette fois, c'était réel ! Alors qu'il regardait l'écorce de l'arbre défiler devant lui et le sol se précipiter vers lui, il entendit une voix à l'intérieur de lui. Elle lui disait : « Tes ailes Tes ailes ! Sors les ailes ! »

« Je suis terrifié ! J'ai peur ! » Hurlait Bernie dans sa tête. Alors, finalement, tout comme l'avaient fait sa soeur et son frère, au dernier moment il déploya ses petites ailes boudinées qui n'avaient jamais servi et commença à battre des ailes.

 

Effectivement, ce support invisible appelé, air, le prit en charge. La magie du vol qui avait été bonne pour sa mère, son père, sa soeur et son frère prit la relève. Il sentit l'air le portant, le poussant vers le haut. Ça y était, il prenait son essor !

Bernie ne pouvait s'en lasser. Il vola tout le jour. Il voltigeait, il voltigeait... Il vola aussi haut qu'il le put jusqu'à ce que ses ailes soient fatiguées, puis il célébra cette chose invisible que tous appelaient AIR. Il planait autour des arbres en criant, « Regardez, je vole ! » Comme si aucun oiseau ne l'avait jamais fait avant lui ! Tous l'applaudirent - non pas parce qu'il volait, mais en raison de son courage, puisqu'il avait fait ça tout seul, de lui-même.

(Pause.)

Voilà une histoire toute simple, n'est-ce pas ? C'est un peu drôle de penser à Bernie et à sa confiance en l'invisible. Maintenant, nous allons vous révéler ce que tout ça peut bien vouloir dire pour vous tous. Certains le savent déjà, n'est-ce pas ? Mes petits, il y a un ange avec vous en ce moment même. Il est né avec vous, et vous pouvez lui parler chaque fois que ça vous chante. C'est un ange agréable, et il vous aime. Il a l'esprit d'un enfant, il sait même comment vous pensez. Cet

 

 

ange aime jouer avec les mêmes jouets que vous, et il grandira avec vous au fur et à mesure. Il sera toujours disponible, prêt à vous aider en tout temps.

Maintenant, certains d'entre vous pourraient dire, « Je n'en vois aucun ! » C'est parce qu'il est invisible, exactement comme l'air l'était pour Bernie. Nous pouvons aussi vous assurer que cet ange vous soutiendra même quand vous connaîtrez des difficultés, ou que vous serez tristes et que tout ne marchera pas comme vous le voulez.

 

 

C'est un ange qui vous soutient à l'aide d'une énergie invisible, même quand vous êtes en train de tomber dans l'obscurité de la peur. Nous voulons que vous vous le rappeliez, car cet ange vous accompagnera toute votre vie. Il est beau, il est invisible, mais tout comme Bernie l'a découvert, il est très, très réel.

Peut-être voudriez-vous en savoir plus sur votre ange ? Vous n'avez qu'à le lui demander ! Même s'il est possible que vous ne puissiez ni le voir ni l'entendre comme une personne réelle, l'émotion de l'amour et de l'amitié sera la preuve qu'il est là !

Et vous, les adultes ? Où est passé votre ange enfant ? Est-il encore avec vous, ou l'avez-vous mis à la porte en grandissant ? A-t-il ri en écoutant l'histoire de Bernie ? Peut-être est-il temps de le trouver, car il ne vous a jamais quittés.

 

 

 

Il est votre compagnon pour la vie, et il vous fait signe de sortir jouer avec lui. Alors, vraiment, c'est une histoire pour les adultes, car ce n'est pas l'enfant qui éprouve cette peur, mais bien l'adulte. C'est la peur de celui qui ne veut pas quitter le nid de l'intellect et de la réalité tangible pour s'envoler vers les hauteurs de l'enfant retrouvé, du jeu retrouvé, et de la joie de croire en l'invisible.

Nous célébrons notre temps passé avec vous, chacun de VOUS.

Et c'est ainsi.

Kryeon
 

                                                                   

Vous pouvez diffuser librement cette traduction, à condition que ce qui suit soit inclus et que la présentation ne soit pas modifiée.

              

 

 

 

 Kryeon - ENTENDRE LA VOIX DE L'ESPRIT - 22 février 2016



Channelling présenté à Sarasota, Floride, USA, le 22 février 2016

Cette information est gratuite, vous pouvez la copier et la distribuer. Cependant, les droits d'auteur, le copyright, interdit sa vente sous quelque forme que ce soit.

Ce texte est adapté au lectorat, car l'ambiance ou l'énergie d'une canalisation en direct est différente.


ENTENDRE LA VOIX DE L'ESPRIT


Salutations, chers Êtres Humains, je suis Kryeon du Service Magnétique.

Si vous pouviez voir la différence des énergies entre le moment de nos premiers contacts avec notre partenaire et maintenant, vous seriez étonnés. Beaucoup de choses se sont réalisées. Nous avions dit que vous veniez d'éliminer la possibilité d'une guerre nucléaire, de l'Armageddon, et que la conscience de l'humanité allait changer.

 

Nous avons aussi dit que la grille magnétique allait se déplacer très rapidement pendant quelques années. Votre science l'a remarqué. En outre, elle vient de réaliser qu'il y a un lien ou une connexion, entre la conscience des Êtres Humains et la grille magnétique. Tout ceci a eu lieu, car il s'agissait de réalités, au lieu de potentiels.

Je vais maintenant vous parler de choses très ésotériques que vous n'avez peut-être pas imaginées ou remarquées. Je commence par une petite question au sujet de l'une de ces choses. Avez-vous remarqué à quel point votre libre choix à fait progresser la conscience de l'humanité 

 

? Ce n'est pas complexe, mais si vous n'avez pas acquis beaucoup de connaissances dans le domaine ésotérique [ou métaphysique], cela vous semblera probablement un peu étrange.

Chaque Être Humain a le libre choix. Il n'est pas soumis aux lois d'une déesse ou d'un dieu quelconque. Cependant, il doit comprendre et assumer ses choix, car ce sont eux qui vont déterminer ce qui se passera dans sa vie.

 

Son niveau de conscience et les énergies changeront selon ses propres choix. Il ne pourra pas dire que c'est la faute à "Pierre-Jean-Jacques", ni à une déesse ni un dieu là-haut, là-bas, aux confins des Univers.

Si vous refusez de faire un choix, cela signifie que vous avez "choisi" de ne pas choisir. Vous aurez l'impression d'être une victime. Ceci peut créer de la sous-estime de soi. C'est la bataille symbolique de l'ombre et de la lumière. C'est plutôt une question de connaissance "lumière" et de l'ombre qui est une question "d'ignorance".

[Je préfère choisir et essayer, quitte à manquer mon coup, au lieu de mourir en me disant : « J'aurais donc dû essayer, qu'avais-je à perdre ? »]

Nous avons souvent dit que vos âmes sont éternelles. Vos expériences de vies en incarnation sur cette planète sont vastes et nombreuses. Est-il possible d'en arriver à élever le niveau global de la conscience de l'humanité, afin de créer "La paix sur Terre" ? Avez-vous la capacité et la volonté de le faire, même si cela peut prendre plusieurs générations ?

Si oui, ceci créerait une manière de vivre qui serait très différente de celle dans laquelle vous êtes actuellement. Un nouveau paradigme d'existence. C'est la raison pour laquelle je suis arrivé en 1989, car vous veniez de franchir une étape cruciale qui a créé un potentiel fantastique. Il est possible de mesurer ce potentiel ou cette énergie. Nous allons maintenant vous en parler.

Votre histoire récente

L'élément déclencheur fut provoqué par un événement important et imprévu. Que dites-vous de la dislocation de l'URSS au cours des années 1980, incluant la destruction du mur de Berlin [appelé "le mur de la honte"] ?

 

Les politicologues internationaux n'avaient rien vu ou prévu à ce sujet. Ceci a capté l'attention de presque toute l'humanité qui était très étonnée, pour ne pas dire "stupéfiée". 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Dislocation_de_l%27URSS

https://fr.wikipedia.org/wiki/Mur_de_la_honte

Ces grands événements imprévus vous disent que les temps changent, que la conscience humaine évolue. La nature humaine est en train de changer, de grandir et de sortir de ce que j'appelle "le terrain de jeu de la conscience", de passer à une conscience plus adulte et plus pacifiste. Ceci va finalement créer une nouvelle société humaine - pour ainsi dire, car l'harmonie et la paix seront toujours à "l'ordre du jour".

Le titre de notre message est une métaphore, et vous le saviez, n'est-ce pas ? Cette petite voix "physiquement muette" provient de votre intuition ou de votre divinité intérieure, selon votre choix des mots et expressions. C'est elle qui vous connecte à votre âme éternelle. Cette connexion améliore vos vies en incarnation et aide la planète.

La raison pour laquelle cette "petite voix" est si difficile à entendre ou à discerner, est qu'il y a une sorte de bruit de fond qui vous empêche d'entendre la "musique du silence ou la voix de l'esprit".

La bonne nouvelle est que ce bruit de fond commence à s'atténuer. Donc, cette sacrée petite voix intérieure sera plus claire ou moins parasitée. Vous changez, le monde change, et ceux qui vous entourent commencent à mieux entendre. Même ces chers Êtres Humains qui ne "veulent rien entendre ou rien savoir", percevront que des grands changements sont en train de se réaliser.

[Si cela vous intéresse, regardez ce que dit Adamus/Saint-Germain dans le Shoud d'avril 2016, au sujet du bruit de fond ou du bourdonnement... À cette adresse ; http://www.cerclecramoisi.fr/wp-content/uploads/2016/04/s17_08_Poursuivre-le-chemin.pdf
]

Cette métaphore de "entendre", a plusieurs significations dans vos mots d'Êtres Humains. Qu'entendez-vous par... ? Quels mots vos oreilles ont-elles entendu ? Quel est votre "entendement" ? Quelle est la différence entre entendement, intégrité, intuition ou "Ah ! Je pensais que... ? » Où est la voix de l'esprit ? Où est la voix de votre propre esprit ? Que se passe-t-il dans votre propre vie ? Commencez-vous à mieux discerner les potentiels ? La prise de conscience des Êtres Humains commence à évoluer.

La relation entre l'ADN et la conscience

Votre conscience et votre corps multidimensionnels sont inter reliés. Il nous est difficile de bien expliquer ce fait, avec la limitation des mots humains. Votre ADN ne fonctionnait pas au niveau requis pour créer l'équilibre ombre/lumière. Sachez qu'il n'y a pas d'instruments qui peuvent le mesurer. Nous allons vous présenter des informations qui vous aideront à comprendre.

Nous avons déjà parlé de votre histoire humaine - sur Terre. Elle est très récente. Environ deux cents mille années, depuis que votre ADN fut modifié, pour passer à 23 chromosomes. Il a fallu un autre cent mille années pour adapter cette modification. Ensuite,

 

 

les Lémuriens ou les Pléiadiens - selon votre préférence - ont commencé à vous enseigner ou à ensemencer votre ADN. Donc, sur une base de 24 heures de votre temps linéaire, vous êtes à la "dernière seconde" de votre histoire humaine. Toute votre histoire actuelle n'est que la dernière seconde.

Vous, les âmes expérimentées, il y a plusieurs de ces événements qui sont enregistrés dans vos Archives akashiques. Cela signifie que vous avez souvent été ici, en incarnation, lors de ces événements. Vous avez vécu et acquis les expériences des guerres, du chaos, et ainsi de suite. Voyez-vous pourquoi nous disons que vous êtes des "âmes expérimentées" qui ont participé à l'implantation de l'humanité sur cette planète ?

Voici un exemple de vos expériences vécues. Si vous êtes portés à participer aux réunions qui parlent de la solidarité féminine, cela va peut-être "sonner une cloche en vous". Une mémoire vague, du temps où les femmes jouaient un grand rôle. Leur pouvoir intuitif était mis en valeur. Elles étaient les dirigeantes de la société chamanique.

Les femmes peuvent porter et nourrir la vie, ainsi que donner naissance à des âmes qui ont choisi de s'incarner. Ceci représente un temps ou l'équilibre féminin-masculin était une réalité. C'était le début du test lumière-ombre.

 

Au début du test, il y avait 30 % des Êtres Humains qui étaient des "Phares de lumière", mais ce pourcentage a rapidement monté à 35. Ceci a créé l'égalité ombre-lumière, car la lumière est plus puissante que l'obscurité. Vous le saviez n'est-ce pas ?

Le processus du pourcentage d'efficacité de l'ADN

Lorsque votre ADN fonctionne à 35 % et que vous en êtes conscients, même votre santé physique peut s'améliorer. À ce niveau, les énergies féminines-masculines commencent à se réunir, à s'harmoniser et se respecter mutuellement, alors que dans l'obscurité, ces énergies font le contraire. Ensuite, dans ce test, l'efficacité de l'ADN a commencé à baisser, au fur et à mesure de la croissance de la population mondiale.

Si cette efficacité est moins de 35 %, le déséquilibre des énergies féminines-masculines arrive. Même si vous avez fait un grand pas dans l'égalité des sexes depuis les 50 dernières années, vous devez admettre qu'il reste encore du travail à faire dans ce domaine. Selon les multiples ethnies de votre planète, le niveau actuel de lumière varie entre 25 et 36 pourcent, une moyenne de 33 %.

Au Moyen Age [années 500 à 1500 approximativement] ou peut-être avant, ce niveau a baissé à une moyenne de 25 %. Regardez votre histoire. L'énergie féminine qui était la dirigeante de la société chamanique, a passé à la deuxième classe et même à la troisième classe. Dans certains cas, la femme a été réduite au rang "d'animal ou de femme objet"

 

! [NDIT - Même en 1967, lors d'une messe de mariage dans la religion catholique romaine, le curé disait ceci : « La femme doit se soumettre et obéir à son mari. »] L'élégance, la douceur, l'art, etc., n'existaient plus. C'était la guerre, l'insensibilité, la haine, la colère, le drame et la perpétuation de l'horreur.

Récemment, le pourcentage a commencé à s'élever jusqu'à 30 et 31 %. Les femmes ont finalement repris une grande partie de leur pouvoir divin, le respect et l'honneur qu'elles ont bien mérité, grâce à leurs efforts et à leur ténacité. [Il y a aussi des hommes qui les ont appuyées. J'étais devenu féministe à un point où des amis essayaient de me ramener à un "homme normal"

 

, huummm, huummm !] Elles ont maintenant le droit de vote dans plusieurs sociétés, etc., etc. Ces événements sont très révélateurs ! Ensuite, il y a eu la Convergence Harmonique de 1987. Tout ceci m'a permis de contacter mon partenaire, en 1989. La moyenne a monté à 32 %. Lorsque l'Union soviétique s'est écroulée en l'espace d'une nuit, au tournant du millénaire, ceci à désactivé la possibilité d'une guerre nucléaire.

Si 35 % égal équilibre ombre-lumière et que vous en êtes à 32 %, pouvez-vous imaginer combien de chers Êtres Humains sont encore dans l'ancienne énergie ? N'oubliez pas que depuis le Moyen Âge jusqu'à maintenant, vous avez passé de 27 à 32 %, soit un gain de 5 point, alors que maintenant, il manque seulement 3 points.

 

Un jour, vous regarderez votre histoire et direz peut-être : « Pourtant, c'était évident ! » Si vous le faites, cherchez à comprendre, sans vous juger ni vous sous-estimer, ni juger les autres ni les sous-estimer. Le respect de la vérité individuelle est une attitude bienveillante.

Apprenez des sociétés anciennes

Permettez-moi d'élaborer sur ce que mon partenaire répète souvent. Il dit ceci : « Recherchez les sociétés les plus anciennes et celles qui ont vécu le plus longtemps ! Ensuite, regardez ce qui leur avait été enseigné. Qu'elles étaient leurs connaissances et croyances

 

? Que disent leurs histoires du passé ? » Permettez-moi de vous dire ceci : « Les femmes étaient les chamans ! Il était reconnu qu'elles avaient une meilleure capacité intuitive, etc. »

Imaginez une société où des Êtres Humains peuvent intuitivement "entendre la voix de dieu" - pour ainsi dire. C'était l'équilibre des sexes. Les hommes le savaient et l'acceptaient. Les femmes comptaient aussi sur les hommes,

 

qui ont des aptitudes ou capacités différentes. Chacun jouait son rôle et tout le monde en bénéficiait [Chacun son métier et les moutons seront bien gardés, comme le dit un adage]. Ce système est toujours là, dans la plupart des sociétés indigènes de cette planète. Il n'a jamais changé.

Revenons au niveau de fonctionnement de l'ADN

Lorsque le pourcentage d'ADN est monté 32, je suis arrivé et j'ai offert à mon partenaire de faire du channelling (1989). L'humanité commençait à élever le niveau d'efficacité de l'ADN, le niveau de lumière. Elle était en route pour le niveau 35, celui de l'équilibre ombre-lumière.

Chers Êtres Humains, nous avons dit que la lumière à 35 % avait autant de pouvoir que l'ombre à 65 %, mais vous n'avez pas encore vécu cette situation dans vos vies actuelles. Plus votre lumière augmente plus l'obscurité doit commencer à "sortir du bois

 

 

" où elle se cachait. Imaginez une armée obscure qui peut recruter des jeunes, même dans votre propre pays ! Elle ne recrute pas des États-Uniens... Elle recrute des Êtres Humains qui ont la même valeur que vous, ni plus ni moins, sauf qu'ils sont encore dans l'obscurité.

Ces personnes fonctionnent encore dans l'ancienne énergie, dans l'ancienne conscience. Donc, elles ne réalisent pas que les temps ont changé. Un Être Humain ignorant ne réalise pas qu'il est ignorant - je n'ai pas dit qu'il était stupide. L'obscurité l'empêche de voir plus loin que "le bout de son nez". Elle voit seulement ce qui est dans 

 

sa "bulle obscure". Ceci n'est pas un jugement de notre part. Nous tentons seulement d'expliquer - sans parti pris - la situation actuelle de l'humanité sur la planète Terre.

Regardez ce qui se passe actuellement sur votre planète. Ici, aux USA, vous avez la politique la plus dysfonctionnelle que vous n'avez jamais eue. Pourquoi ? C'est parce qu'il y a une grande remise en question des us et coutumes de votre pays, de la part des électeurs !

 

Ils en ont marre des anciennes attitudes électorales et politiques, de la bagarre, du drame et ainsi de suite, qui sont dysfonctionnels. En général, l'électorat se dit : « Qu'ai-je à perdre ? Rien ! J'ai tout à gagner et rien à perdre ! » [Un dicton dit que, en politique : « Plus ça change, plus c'est pareil !]

Les temps ont changé, depuis que l'efficacité de l'ADN a commencé à monter, pas à pas. Ceci s'applique à toute l'humanité, pas seulement aux Phares de lumière. Le peuple veut de l'intégrité et de la transparence. C'est le début d'un éveil ou d'une prise de conscience générale de toute votre famille humaine, car elle est lasse de l'ancienne énergie et elle commence à se faire entendre.

Qui va entendre la voix de l'Esprit ?

Même si la voix de l'Esprit peut être entendue par chaque Être Humain, les âmes expérimentées comprendront mieux de quoi il s'agit. Puisque la lumière - l'efficacité de l'ADN - est à 32 % et qu'elle progresse sans cesse, le bruit

 

 

, le bourdonnement et la confusion de l'obscurité diminuent. Ceci vous permet de commencer à entendre vaguement la voix de l'Esprit. La conscience sociale ne le réalisera pas très bien, mais elle saura que ce n'est plus comme avant. Donc, elle cherchera à "comprendre et changer" afin d'être encore dans la dite "normalité". [Elle ne veut pas être considérée comme "un oiseau rare" du passé].

Sachez que vous avancez à pas de tortue vers le niveau 36, mais cela signifie que l'humanité progresse vers l'illumination. Cela signifie que ces chers Êtres Humains qui sont endormis, commenceront à s'éveiller et entendre la voix de dieu,

 

celle de leur propre divinité intérieure. Les lumières de la connaissance ou de la prise de conscience s'allumeront partout. Ceci ne changera pas le fait que - physiquement parlant - votre planète sera toujours dans un équilibre ombre-lumière à 50/50. Cependant, l'intuition individuelle verra la lumière de la connaissance. Qui sait, cette vision sera peut-être le début de la communication avec la voix de l'Esprit ?

Si l'humanité n'était pas dans un "bruit de fond mental", l'intuition serait meilleure, car le "petite voix muette et intérieure" serait mieux entendue. Le cerveau ne cesse de dire : « Ce n'est pas vrai ! C'est utopique ! 

 

C'est ton imagination fertile qui te fait rêver en couleur, etc. » Oui mais... Vous pouvez maintenant lui dire de "se la fermer", puisque vous êtes en route vers le 36 % d'efficacité de votre ADN, puisque beaucoup de choses ont changé et que d'autres sont en train de changer.

La logique de votre cerveau change, parce votre ADN est de plus en plus efficace. Vous commencez à penser différemment, et ceci crée une plus grande prise de conscience. Tous les enseignements des études de psychologie commencent à se métamorphoser en d'autres choses. L'on pourrait dire que vous passez de "chenilles à papillons", si vous me permettez cette expression [les chenilles n'ont rien perdu, mais elles ont gagné les ailes d'un ange] !

La sagesse acquise devient intuition, au lieu de quelque chose que vous aimeriez avoir, sans savoir comment faire. Des solutions aux problèmes impossibles à régler, arrivent dans le décor de vos vies. La société commence à changer.

 

Plus vous progressez, moins il y a de lançage de pierres et d'attribution de noms péjoratifs aux autres. L'harmonie, la bienveillance, l'esprit de partage, la collaboration, etc., commenceront à fleurir. Les fonds monétaires pour l'aide au tiers monde seront plus disponibles, et ainsi de suite.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Tiers_monde

Si votre ADN fonctionne à 35 %, vous commencez à voir l'obscurité et la lumière. Cela change tout. Regardez votre histoire et vous verrez que vous avez parcouru une grande distance, mais vous partiez de loin. Chers Êtres Humains, nous avons vu ce processus sur d'autres planètes, et nous pouvons affirmer que votre progression est comme une boule de neige qui grossit rapidement en roulant. Rien ne pourra l'arrêter.

Vos "boules de neige" auront un effet d'entraînement sur la prise de conscience de l'humanité. Beaucoup de choses changeront ou s'effondreront. Voici un exemple. Ce que vous appelez "l'establishment"

 

devra changer ou disparaître [(mot anglais) ensemble de gens puissants, en place, attachés à l'ordre établi et à leurs privilèges]. Ces choses qui semblaient ancrées dans le béton vont devoir changer ou fondre comme neige au soleil, lors du passage de vos boules de neige ou de vos lumières.

Ne vous inquiétez pas et ne vous imaginez pas que c'est la fin du monde, lorsqu'il se passe des événements qui créent de la peur. C'est simplement le résultat du niveau de l'efficacité de votre ADN qui est à 35 %, et qui est en train de passer au niveau 36. N'oubliez pas qu'à ce niveau, l'obscurité commence à réagir, car elle a peur de la lumière

 

. Donc, les mentalités et attitudes obscures vont tenter d'éteindre vos lumières en utilisant la peur. Si vous ne mordez pas à cet hameçon et que vous restez "zen", sans juger ni répondre par l'épée, les lumières de vos boules de neige brilleront encore. Vous serez au bon endroit et au bon moment, vous agirez d'une manière appropriée et bienveillante.

Lorsque vous partirez d'ici ou terminerez cette lecture, j'espère que vous comprendrez ce message - sans nous croire aveuglément ni le rejeter du revers de la main. Écoutez-le à nouveau, si des points sont obscurs. Utilisez la lumière de votre sagesse. Nous avons parlé du rapport ou du ratio actuel de l'ombre et de la lumière sur votre Terre-mère, et où vous en êtes.

Il nous est difficile de vous expliquer que vos lumières sont en train de gagner sans effusions de sang, alors que ce ne fut presque jamais le cas, dans vos incarnations dites "antérieures" ! Chers Êtres Humains, vous êtes revenus avec le sentiment que vous seriez encore les perdants.

 

Se peut-il que vous travaillez avec acharnement sur ce sentiment, consciemment ou non ? Accordez-vous tout le crédit que vous méritez pleinement et marchez la tête haute, sans snobisme ni sous-estime de soi.

Et c’est ainsi.



Kryeon